Billet du 5 mars 2021 : Sous les cheveux, sur les cheveux et … mal aux cheveux !

Pour un enseignant, du moins pour celui que je suis, la relâche scolaire est synonyme de repos, de décrochage du quotidien, de sports d’hiver et de lecture. Et parmi mes lectures de la semaine, une a particulièrement retenu mon attention.

Publiée sur le site 01net.com, elle fait état de quatre dangers psychologiques des visioconférences, selon des chercheurs. Il faut bien comprendre qu’il s’agit ici de dangers pour certaines personnes et non d’effets néfastes pour l’ensemble des utilisateurs. On mentionne que le fait de regarder un mur de visages, plutôt que seulement la personne qui parle, peut causer une sur-stimulation du cerveau. Ensuite, on affirme que de se voir soi-même, comme devant un miroir, sur une aussi longue période, peut causer des « conséquences émotionnelles négatives ». Troisièmement, on stipule que de rester assis devant un écran impose une moins grande mobilité qu’une conversation téléphonique ou une présence physique, ce qui aurait des effets sur l’efficacité de la pensée. Vraiment ? Finalement, les chercheurs avancent qu’il faut fournir des efforts supplémentaires pour saisir le non-verbal des autres participants et que, de ce fait, la charge cognitive s’en trouve alourdie.

Peut-on effectivement qualifier tout cela de dangers ? Pour avoir vécu souvent l’expérience de la visioconférence, le mot me semble considérablement exagéré. Tout comme les quatre conclusions me semblent tirées par les cheveux.

Le prof ne corrige pas

Et ce n’est pas parce qu’il est en relâche scolaire !

La fin de semaine dernière, on a porté à mon attention un article publié sur le site de TVA Nouvelles. L’intérêt se portait sur un mot en particulier, ici souligné en rouge :

Source : TVA Nouvelles

Bonbon et bonbonnière ne sont-ils pas les seuls mots de la langue française où on trouve un n, et non un m, devant un b ou un p ? Eh bien non ! Il y a d’autres exceptions, embonpoint en est une. Quant au mot qui nous préoccupe, même si bombonne est la façon dont on le voit plus souvent orthographié, l’orthographe bonbonne est acceptée par tous les ouvrages de référence. Il n’y a donc pas faute dans cet article de TVA Nouvelles.


Et je cite :

« J’ai compris à quel point le règne de Trump avait été traumatisant à ma réaction lorsque j’ai entendu sa voix tout à l’heure aux infos. »

Nathalie Collard, journaliste à La Presse, le 28 février 2021.

Même chose pour moi, Madame Collard. C’était comme un lendemain de veille.


Passion printanière

La relâche scolaire coïncide chaque année avec le début des matchs de la Ligue des pamplemousses et de la Ligue des cactus, dans le baseball majeur. Le grand amateur en moi s’y intéresse au plus haut point, ainsi qu’à tout ce qui entoure les camps d’entraînement des équipes de la MLB. C’est ainsi que j’ai découvert un article léger et intéressant, justement sur le site MLB.com, dans lequel il était question des plus belles casquettes. En fait, l’auteur de l’article passait en revue toutes les casquettes portées par les joueurs de chacune des 30 équipes dans leur histoire, et se prononçait sur celle qui, selon lui, marquait l’oeil plus que les autres.

Dans le paragraphe sur les Nationals de Washington, l’auteur a mentionné que malgré la belle allure de chacune des casquettes de l’équipe basée dans la capitale américaine, c’est celle portée par son ancêtre, les Expos de Montréal, qui remportait la palme, haut la main.

Source : MLB Shop

Encore aujourd’hui, 17 ans après le départ de l’équipe vers Washington, la casquette des Expos demeure l’une des plus vendues sur le site de la Major League Baseball. Ma fierté est grande.


Et je cite :

« Avec deux buts cette année et bientôt six ans sans séries, si Jack Eichel jouait à Montréal, on voudrait l’échanger pour n’importe quoi au plus sacrant. Parce qu’il joue ailleurs, on viderait le club pour l’obtenir… »

Mathias Brunet, journaliste sportif à La Presse, le 2 mars 2021.

Comme quoi tout est relatif, dans la vie.


Dans mes écouteurs

Avec la présence accrue de Laurence Nerbonne dans les médias et sur les réseaux sociaux, au cours de la dernière semaine, il était impossible de la manquer ! Étant en relâche scolaire, je me suis offert l’écoute de son dernier album, OMG, sorti vendredi dernier. Pour la #musiquebleue de ce billet, j’ai retenu la pièce Porto Rico, qui intègre d’intéressants accents du Sud au son électro-pop de l’auteure-compositrice-interprète.


La bonne nouvelle de cette semaine

Le World Alzheimer Reports est une publication annuelle produite par l’Alzheimer’s Disease International, depuis 2009. Chaque numéro comporte une série d’articles et de reportages en lien avec un sujet lié à la maladie d’Alzheimer. Ces articles et reportages sont rédigés par des chercheuses et chercheurs de partout à travers le monde. Pour la rédaction des publications des années 2021 et 2022, l’association a mandaté l’équipe du neurologue Serge Gauthier, un chercheur montréalais affilié à l’Université McGill.

C’est qu’une équipe composée en majeure partie de scientifiques québécois a mis au point un protocole permettant de détecter plus tôt la maladie chez un individu. Ce dernier pourra ainsi gagner deux ou trois ans de traitements visant à stabiliser son état, ce qui est crucial pour la suite des choses. Un traitement découvert par un médecin montréalais et relégué aux oubliettes, il y a quelques années, pourra également être réhabilité avec l’avancée des dernières recherches.


Une réflexion sur “Billet du 5 mars 2021 : Sous les cheveux, sur les cheveux et … mal aux cheveux !

  1. À mon complice

    Impeccable ce billet. Ça termine bien ma semaine. Merci beaucoup capitaine!

    Michel Kieffer Saint-Sauveur Pays-d’en-Haut

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s