Billet du 3 septembre 2021 : Delta est toujours là

J’éviterai d’entrer dans les détails, mais l’année scolaire était à peine commencée que mon enseignement s’effectuait de manière hybride. Pour être plus clair, durant toute cette semaine, après seulement une journée et demie d’école la semaine dernière, des élèves ont suivi leurs cours dans mon local de classe, alors que d’autres l’ont fait à distance, à la maison. Je rappelle que j’enseigne au primaire. La situation est loin d’être généralisée, mais mon cas n’est pas unique.

Heureusement, les symptômes du virus s’avèrent moins sévères chez les enfants. Toutefois, ceux-ci demeurent des vecteurs de propagation. Selon le Docteur Joseph Dahine, intensiviste à la Cité-de-la-Santé, à Laval, le pic de la quatrième vague ne sera atteint qu’en janvier 2022. 

Lire le fil du Dr Dahine sur Twitter

L’automne s’annonce donc chaud, côté COVID, si on en croit les estimations canadiennes. Il faut s’accrocher à tout le positif qui se présente devant nous et qui peut nous permettre de garder la tête hors de l’eau. Parce qu’il y en a, du beau et du positif. Il suffit de tendre les antennes pour en voir apparaître.

Et, bien entendu, les deux doses de vaccin sont essentielles si on espère un retour à la normalité.


Dans le cours de français

Chaque année, je commence l’année scolaire en révisant les classes de mots avec mes élèves. Je leur demande toujours combien il y en a. Mon groupe de cette année a été parmi les plus rapides à fournir la bonne réponse. 

Dans la langue française, il existe huit classes de mots. Seriez-vous capable de les nommer ?

Réponse à la fin du billet.


Dans le cours d’éthique et culture religieuse

J’ai toujours inclus la vie du légendaire joueur de baseball Jackie Robinson dans mon programme d’enseignement d’éthique et culture religieuse. Premier joueur de race noire à accéder aux ligues majeures, il a dû affronter vents et marées pour y prendre sa place et ouvrir la route à ceux qui ont suivi. Durant quelques années, j’ai même pu présenter aux élèves l’excellent film 42, inspiré de sa carrière, avant que l’emploi du mot en N… dans le scénario ne me force à le mettre au rancart.

C’est en 1947 que Jackie Robinson a joué son premier match avec les Dodgers de Brooklyn. Il y a donc 74 ans.

Mercredi de cette semaine marquait le 50e anniversaire d’un autre haut fait d’armes de la présence des joueurs de race noire dans le sport professionnel. En effet, le 1er septembre 1971, les Pirates de Pittsburgh devenaient la première équipe de l’histoire à n’aligner que des joueurs noirs dans leur formation de départ. Parmi eux, les immortels Willie Stargell et Roberto Clemente, mais également Al Oliver et Dave Cash, qui allaient plus tard porter l’uniforme des Expos de Montréal.


Dans le cours de musique

La première fois que j’ai entendu la pièce Allosexuel.le, j’ai monté le volume de la radio. J’y trouvais un rythme et un son qui me rappelaient les musiques sur lesquelles j’ai dansé lors de mes années au cégep et à l’université, quand j’allais prendre un verre avec mes collègues d’études. Une recherche sur l’artiste, Claude L’anthrope, de son vrai nom Claude Périard, m’a permis d’apprendre qu’elle est une multi-instrumentiste, spécialiste des effets sonores, qui s’est lancé dans le folk avant de passer à la pop et à l’électro-pop. Du monoplage du même titre, je vous propose Allosexuel.le.

Claude L’anthrope – Allosexuel.le – #musiquebleue

La bonne nouvelle de cette semaine

Le succès s’est fait attendre pour l’homme d’affaires Nicolas Duvernois. Mais lorsqu’il s’est présenté au rendez-vous, il s’est engagé pour longtemps. De nature généreuse, Duvernois a vu à redistribuer une part des fruits de sa réussite, histoire de venir en aide à ses pairs entrepreneurs. 

Au début de la pandémie, il s’était servi du matériel de sa distillerie pour produire du désinfectant pour les mains. Aujourd’hui, il annonce qu’il en offre gracieusement 48 000 bouteilles à l’industrie des restaurants et des bars, afin de soutenir ceux-ci dans leur réouverture. Voilà un bel exemple de philanthropie.

Lien vers les produits MAINFORTE


Et je cite :

« Selon moi, un bon entrepreneur doit être un généraliste. Il est de loin préférable de connaître 1 % de 100 sujets différents, plutôt que 100 % d’un seul. »

Nicolas Duvernois, entrepreneur, auteur et chroniqueur, le 30 août 2021.

Dans le cours de français, deuxième période

Les huit classes de mots sont les noms, les verbes, les pronoms, les adjectifs, les déterminants, les adverbes, les conjonctions et les prépositions.

Les trois dernières sont invariables, alors que les cinq premières peuvent être accordées ou conjuguées.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s